RSS    

Auditorium Guimet | Regard sur le cinéma thaïlandais contemporain

Publié le 5 avril 2009 par Bamboo :: Arts et Culture, Cinéma, Thailande & Co

Au fil du Mékong s’organise autour de deux axes, un Regard sur le cinéma thaïlandais contemporain combiné à des documentaires sur les Rites et croyances des peuples et minorités ethniques. Ce cycle est déjà entamé mais vous avez encore le temps de voir certaines perles considérées à présent comme des classiques.

FILMS à 12h15 :

Lundi 9 février
Le pensionnat, fiction de Songyos Sugmakanan, 2007, 1h50’, VOST

Mercredi 25 février
Le temps du cinéma thaïlandais, documentaire d’Hubert Niogret, 2006, 56’

Mercredi 4 mars
Monrak transistor, fiction de Pen-ek Ratanaruang, 2002, 1h46’, VOST

Mercredi 18 mars
Last life in the universe, fiction de Pen-ek Ratanaruang, 2003, 1h50’, VOST

Lundi 23 mars
Vagues invisibles, fiction de Pen-ek Ratanaruang, 2006, 1h55’, VOST

Mercredi 1er avril
Ploy, fiction de Pen-ek Ratanaruang, 2008, 1h47’, VOST

Mercredi 8 avril
Les larmes du tigre noir (Fah talai jone), fiction de Wisit Sasanatieng, 2000, 1h50’, VOST

Vendredi 24 avril
Citizen dog, fiction de Wisit Sasanatieng, 2006, 1h40’, VOST

Lundi 11 mai
Blissfully yours, fiction d’Apichatpong Weerasethakul, 2002, 2h05’, VOST

Lundi 18 mai
Tropical malady, fiction d’Apichatpong Weerasethakul, 2004, 1h58’, VOST

Mercredi 27 mai
Syndromes and a century, fiction d’Apichatpong Weerasethakul, 2006, 1h45’, VOST

Lundi 22 juin
Wonderful town, fiction d’Aditya Assarat, 2007, 1h32’, VOST

Cette rétrospective est dans l’esprit de celle mise en place par la Cinémathèque Française, Introduction au cinéma thaïlandais (automne 2006). Dans l’une ou l’autre nous y retrouvons le fameux documentaire Le temps du cinéma thaïlandais d’Hubert Niogret. La thématique avait déjà le vent en poupe, car elle fut aussi cultivée sur Arte avec un cycle cinéma thaï (juin 2006).

Cycle cinéma thaï

La liaison est d’autant plus facile… Ci-après, l’article en rapport que j’avais écrit et publié à l’époque sur un autre site.

  Tags : ,
Les commentaires et les trackbacks sont fermés

2 commentaires

  1. Le 8 avril 2009 à 13:35 | Permalien

    Je conseille particulièrement les larmes du tigre noir, film culte. Du western spaghetti version délirante.

    Quant à Blissfully yours, Tropical malady et Syndromes and a century, il faut les déguster comme du Godard à la sauce namprik !