RSS    

Festival de Cannes | 2010 | intro

Publié le 23 mai 2010 par Bamboo :: Cinéma, Thailande & Co

Bizarre, vous avez dit bizarre ? J’avais décidé de me rendre à Cannes cette année, aussi parce qu’un film thaï était en compétition officielle. Et… Ce film, je ne l’ai pas vu ! Certains camarades (R…., ainsi que B…… ) présents là-bas non plus, me semble-t-il. On s’est tous copiés ! Quand ça ne veut pas…

Aucune importance, parce qu’à présent avec cette incroyable surprise de palme d’or, ce sera désormais un nom facile à retenir : Apichatpong Weerasethakul *

Lung Boonmee Raluek Chat de Apichatpong Weerasethakul, palme d’or 2010

*cf. expression empruntée à l’article sur le jeune cinéma thaï | arte.tv

• EDIT | 24 mai 2010 •

Pour célébrer une palme d’or, quelques mises à jour des billets et l’ajout d’une playlist (merci poivre_sel…)

  Tags : , , ,
Les commentaires et les trackbacks sont fermés

6 commentaires

  1. Pierre
    Le 24 mai 2010 à 07:41 | Permalien

    Salut Kim. Alors tu as manqué la palmd d’or !!! bon les critiques sont très partagés. Entre le Figaro qui a détesté et le Temps de Genève qui est super content de cette palme, reste plus qu’à voir le film pour se forger une opinion.

  2. Le 24 mai 2010 à 17:00 | Permalien

    La faute à pas de chance.
    Néanmoins, pour le coup du nom facile à retenir, il y a du boulot. Ces imbéciles de L’Edition Spéciale, le midi sur canal, n’ont quasiment pas parlé du film (sauf qu’ils ont tout d’abord cité le Figaro et les avis négatifs de ce pourris d’Eric Neuhoff), ont fait un petit récapitul’ du Cannes glamour, bien plus attirant que le film « thai », ont fait un rébus pour qu’on retienne facilement son nom (bien que 80% du temps, on en entendait « Vérasathékul »), bref, moquerie rigolote 5mn mais pratiquement personne n’a parlé du film et ont retenu de cette palme « qui a divisé » (ah bon? :? 90% des journalistes ciné l’ont trouvé très au-dessus du reste et les « bravos » n’ont pas raisonné dans la salle du palais depuis bien longtemps) qu’un film difficile, lent, qui donne envie de dormir. Une journaliste de France 2 parlait même d’un film expérimental (ah oui? Normal s’ils n’ont vu aucun film de Joe). Bref, je suis exaspéré. Mais le Beauvois (qui avait du mal à cacher sa déception malgré son enthousiasme de façade) et la Binoche, on ne retiendra que ça de Cannes!

  3. Le 26 mai 2010 à 14:08 | Permalien

    En tout cas, je suis bien content que cette palme lui revienne. Et tant pis pour ceux qui ne comprennent pas son cinéma ou qui n’essaie surtout pas de le comprendre.

    Tiens, j’ai encore vue des moqueries de la part de la fameuse équipe de l’Edition Spéciale ce midi. Autant je les aimais bien ceux-là autant là, ils commencent à me taper sur les nerfs à constamment revenir dessus pour rigoler un bon coup. Le pire ! C’est qu’ils ne l’ont pas vus. Autant s’abstenir de causer dans ces moments-là.

  4. Pierre
    Le 31 mai 2010 à 05:33 | Permalien

    Le réalisateur thai au nom imprononcable est à Genève ce week end pour un workshop dans une école de cinéma et ce lundi en workshop ouvert à tous dans un cinéma de Carouge.

  5. Pierre
    Le 31 mai 2010 à 19:25 | Permalien

    Petite interview et présentation de son travail à Genève sur la TSR ce soir au télé journal de 19h30 . Depuis plusieurs années il donne des cours dans une école de cinéma genevoise. Le programme doit être visible sur tsr.ch

  6. Le 1 juin 2010 à 19:09 | Permalien

    Avec Tim burton comme president de jury c’etait couru d’avance que le choix n’aurait rien de « traditionnel » et je trouve ça pas mal du tout ! L’année prochaine j’ai vraiment envie d’y etre aussi …